Apprendre à bien faire son sac - 15 Novembre 2017 (U6-U7 et U8-U9)



Crédit Photo : SF Treillières - Novembre 2017
Crédit Photo : SF Treillières - Novembre 2017
Ce mercredi 15 novembre, Louis Chiffoleau a mis en place sa première action du programme éducatif fédéral.
Cette première action concernait les U6-U7 et U8-U9 : Apprendre à bien se préparer.
Vous trouverez ci-dessous le descriptif et le compte-rendu de l'atelier ainsi que quelques photos.

Descriptif de l'action : "Apprendre à bien faire son sac"
Qui ?
-U8-U9: 2 groupes de 16 joueurs (4*8 joueurs).
-U6-U7: 30 joueurs. (5*6 joueurs).

Sondage avant l'atelier :
U6-U7: 9 enfants sur 10 ne font pas leur sac par eux-même (parents) ou viennent sans sac. 1 enfant sur 10 essaye de le faire seul.
-U8-U9: 4 enfants sur 5 ne  font pas leur sac et ne savent pas forcément quoi mettre dedans. 1 enfant sur 5 le fait seul ou accompagné.

L'atelier :
Action de 10 minutes pour les U6-U7, de 14 minutes pour les U8-U9. Activité ludique sous forme de slalom (avec ballon pour les U8-U9, sans ballon pour les U6-U7)., saut pieds joints au-dessus de barrières. 
Ils devaient ensuite choisir si un  objet allait dans le sac de foot ou non (en le mettant dans le sac de foot, ou le sac à dos en fonction de leur choix). 

Pourquoi ce thème et cette action ?
Souvent, les parents et les joueurs n'ont pas connaissance (parfaitement) du matériel à emmener pour un enfant lors d'un entraînement ou d'un match. L'action a pour but de clarifier la chose auprès des enfants. L'objectif principal de cet atelier, est que chez eux, ils prennent l'initiative de bien faire leur sac d'eux-même, et que les parents, à défaut de le faire à leur place, vérifient juste s'ils l'ont bien fait. 

Crédit Photo : SF Treillières - Novembre 2017
Crédit Photo : SF Treillières - Novembre 2017
Compte-rendu de deux actions PEF - "Apprendre à bien faire son sac", auprès de U6-U7 et de U8-U9 : 
Malgré que ces deux actions concernent le même sujet, elles n'ont pas été menées de la même façon en raison des âges différents des enfants, du nombre d'enfants laissés à disposition pour l'action. Ces spécificités seront expliquées plus bas. 

Explication : ​
Les enfants sont disposés sur deux colonne pour cette action. Les U6-U7 étaient 5 par groupes, ils faisaient donc l'action par groupes de 5 ou 6 (5 groupes en tout). Les U8-U9 l'ont fait par groupe de 16 séparés en 2 groupes de 8. J'ai donc décidé d'instaurer un une petite compétition entre eux. Pour les impliquer encore plus, j'ai chronométrer leurs passages, jusqu'à ce qu'ils aient mis tous les objets, et en plus, je leur rajoutais 10 secondes par objets mal placés. Ils voulaient donc aller vite, tout en ne faisant pas d'erreurs.  Un groupe observait pendant que l'autre faisait l'action (4 par colonnes), les 8 autres observaient autour de l'atelier.

Tout commence par un slalom (avec ballon pour les U8-U9, sans ballon pour les U6-U7) autour de plots. Après le slalom, les U8-U9 arrêtaient le ballon, et comme les U6-U7, faisaient trois sauts pieds joints au-dessus de petites barrières. Ensuite, l'enfant est confronté à un choix, il doit prendre un objet, celui qu'il veut, et sans aide de personne, le placer:
-Dans le sac à dos sur sa gauche si l'objet n'a rien à faire dans le sac de foot (pour un entraînement ou un match).
-Dans le sac de foot si c'est un objet qu'il faut absolument mettre dans le sac.

Le joueur n'a aucune indication venant des autres, les observateurs regardent juste où il place l'objet, et les autres de son groupe ne doivent rien lui dire.  La plupart du temps, je leur demandais une justification, ils étaient donc livrés à eux-même. 
Pour les U6-U7, le joueur de l'autre colonne part quand celui d'avant a fini le slalom, pour les U8-U9, lorsqu'il a le ballon dans les pieds et que celui de l'autre colone est revenu. 

Matériel utilisé :
Chaussures de football, chaussettes de football, chaussettes simples, baskets, gilet jaune, serviette, gant, bonnet, écharpe, gants et short de gardien, protèges tibias, tips-tops, gants de toilette, gants de moto, gants de ski, tee-shirt de rechange, sac plastique, bracelet, shampoing, short, short de bain, maillots, casquette.

Conclusion : ​
Après les réponses aux questions qu'ils se posaient, révélé leurs erreurs, confirmé leurs choix, les joueurs se sont remis en question par rapport à l'intérêt et  l'importance de certains objets, mais également par rapport à l'idée de faire son sac par soi-même. Certains objets, inconnus pour eux (ex: TIP top) ont trouvé leur intérêt à leur yeux, dans cette activité rendue la plus ludique possible. S'ils avaient juste du prendre un objet et le classer, l'activité aurait eu moins d'intérêt pour eux... La grande difficulté est le constat des enfants, ils renvoient presque tous du positif (sauf 3/plus de 60 enfants), alors que certains ont sûrement trouvé cette action moyenne, voir ratée... J'aurais adoré qu'ils me disent ce qu'ils pensent si ce n'est pas du positif, et j'avais tout fait pour... 

De mon côté, je les ais trouvés impliqués et appliqués. Ils avaient à coeur de bien faire l'action, même s'il a fallu faire des petits rappels sur la concentration pour ne pas qu'ils ne se dispersent trop.... Mon objectif final était qu'ils voient mon intervention comme un atelier même de l'entraînement, et non pas comme un atelier différent de l'entraînement.

Crédit Photo : SF Treillières - Novembre 2017
Crédit Photo : SF Treillières - Novembre 2017










L'affiche du Week-end : Dimanche 21 Octobre

L'affiche du Week-end : Dimanche 21 Octobre